24h de l'INSA 2018

Les 24h de l’INSA 2018

Voilà trois mois que j’ai repris le vélo. Je suis à environ 3.000 kilomètres pour 40.000 mètres de dénivelés. J’appréhende ce retour aux courses d’endurance de 24h en solo mais je m’y sens bien. Je sais que ma jambe gauche va me faire défaut à un moment ou un autre mais au fond de moi j’ai envie d’enfin décrocher mon premier podium dans cette catégorie solo.

24h de l’INSA 2018Comme l’année dernière, nous seront voisin de campement avec Fanny Gznhe qui s’engagera à nouveau en triathlon solo. Cette année beaucoup de nouvelles têtes. Geoff Cervelo (3ème l’année dernière) est absent par exemple. Le seul que je connais c’est Sébastien Bertholet (en solo, sinon il y a Max Charvin en équipe vélo et vainqueur de l’édition 2016). La veille Sébastien me disait qu’il avait pas les jambes et que si il ferait 200 kilomètres ce sera déjà bien. Oui, enfin… je ne l’ai pas cru et je le voit remporter une nouvelle fois cette course.

Comme d’habitude la première heure est très rapide, environ 38-40 km/h de moyenne. La chaleur est tout de même au rendez-vous. Au niveau des dossard difficile cette année avec leur refonte de savoir qui est solo, qui est en équipe ou en triathlon.

De plus, dans la ligne droite du stade (menant à l’emplacement du concert), des voitures et des barrières formaient des chicanes. Cette décision est une décision des forces de l’ordre par rapport au plan vigipirate. Bref, pour la course on devait déjà faire avec de nombreux dos d’ânes et des trous de plus en plus gros mais c’est la même route pour tous après tout.

Profil de la course

24h de l’INSA 2018Les tours s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Une coup avec un groupe, un coup seul. Le groupe de tête roule trop fort pour moi, j’ai du mal à rentrer dedans. Stef Broste venu me voir au départ est allé rouler après l’heure de course, le temps pour moi de lui jeter un bidon pour qu’il m’en passe un de nouveau avant de partir.

Je ferais un premier arrêt après 2h50 et 96 kilomètres parcourus. J’en profite pour manger, remplir mes bidons et puis après 12 minutes environ, je reprend les roues du premier groupe. À ce moment-là je suis 3ème à 3 tours de Sébastien et 2 tours du 2ème.

24h de l’INSA 2018Rebelote, un coup je suis, un coup à mon rythme, mais je ferais quasiment 1h30 à mon rythme en solo. Je suis à environ 30-32 km/h de moyenne. Je décide de m’arrêter à nouveau, la chaleur m’a fait boire mes bidons. Ma chérie et ma belle-maman étant arrivée j’en profite pour me dégourdir un peu les jambes pendant qu’elles remplissent mes bidons. Je suis 4ème à 1 tour du 3ème et à 5 tours déjà de Seb’ toujours premier. Je me sens bien et je sais que le podium est jouable. Même pas 5 minutes d’arrêt.

Les triathlètes sont entrés en « piste » et plusieurs groupes se forment. J’arrive à accrocher quelques roues dans la ligne droite du départ : vent de face. Le reste du tracé, ça m’est égal de mener le groupe. Je commence à sentir que ma jambe droite force plus que l’autre. Avec la chaleur, j’ai le pied droit qui commence à gonfler. Cette sensation de semelle dure n’est pas agréable. Je sais que c’est pas bon signe, ma jambe gauche ne doit pas très bien aller et la droite du coup compense. Je décide de m’arrêter à nouveau pour enlever mes chaussettes et laisser un peu mes pieds dehors. Au cumul, je me suis arrêté 3 fois pour une durée de 5 minutes. Je suis classé 5ème à 3 tours du 3ème en repartant.

Mais voilà que deux tours plus tard je m’arrêter à nouveau. J’ai une douleur similaire à une petite décharge électrique qui s’est déclenchée au dessus du genou. Je décide d’aller directement voir l’équipe de kinésithérapeutes-ostéopathes pour en savoir davantage. La consultation va durer une bonne demie-heure et le verdict est sans appel : inflammation du ligament. Des suites de mon opération, beaucoup de choses ont été sollicités dans cette partie de mon corps. J’ai subit une infiltration il y a 3 mois et comme je dois revoir le chirurgien dans les jours à venir, ils m’ont conseillés d’arrêter pour cette course si je ne voulais pas mettre en péril la suite de ma saison.

Cette décision m’embête car je sais que le podium est à ma porté, mais par le passé j’ai déjà trop écouté mes pensées et pas assez mon corps. Je prend donc la décision également de stopper là pour cette course. J’annule également dans la foulée mon ambition de participer aux 3 ballons dans les Vosges deux semaines plus tard et me concentrer sur la cylocsportive organisée par mon club (MVICC) : La Santini GF Mont-Ventoux (d’ailleurs il reste quelques places, donc n’hésitez pas à vous inscrire à l’une des plus belle des cyclosportives de France et venir par la même occasion rencontrer les membres du club).

Nous plierons la tente avec Stef revenu, quelques tours à encourager Fanny et retour à la maison. Sébastien remportera pour la 5ème fois les 24h de l’INSA (2010, 2012, 2014, 2017 et donc 2018) avec 310 tours – soit 747 km, sa 13ème victoire en endurance 24h solo. Félicitation à lui, comme quoi je m’étais pas trompé sur cette machine (ahah). Du côté de Fanny, elle terminera 1ère femme dans la catégorie triathlon solo avec : environ 11 km de natation (en 4h), 296 km de vélo (en 14h) et 42 km de course à pied (en 6h). Bravo championne ! Pour terminer, Max et son équipe termineront à la 3ème place et à seulement 1 tour de la 2ème et 2 tours de la 1ère : très serré !

Si j’ai un bilan à froid maintenant pour synthétiser mon abandon, je dirais comme la plupart des personnes qui m’ont écrit : j’ai pris la bonne décision. Je pense que c’était peut-être un peu tôt cette course avec ma semaine de stage la semaine d’avant, puis le fait que j’ai repris le vélo il y a seulement trois mois. Merci à toutes les personnes qui y ont cru, qui m’ont encouragé et soutenu. Ce n’est que partie remise !

(La visite chez le chirurgien le 24/05 confirmera l’inflammation du ligament. Retour progressif sur le vélo après un peu de repos cette semaine.)

Classement complet des 24h de l’INSA (à venir)

Relive ’24h de l’INSA | Abandon après avis médical après 6h de course. Inflammation du ligament des suites de mon opération’

GALERIE PHOTOS

24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018 24h de l’INSA 2018

Démarrez une conversation