Santini GF Mont-Ventoux 2018

Santini GF Mont-Ventoux 2018

Mont-Ventoux, MVICC, Santini Granfondo ? C’est sûr, on y est. La cyclosportive la plus attendu de l’année pour les membres du Mont Ventoux International Cycling Club est là : Santini GF Mont-Ventoux 2018. Évidement de nombreuses autres personnes également, puisque nous serons 2500 au départ ! Un départ groupé, deux parcours au choix, une seule arrivée : le sommet du Mont-Ventoux.

Avant tout, cette épreuve est une retrouvaille entre membres du MVICC depuis le stage du club du mois dernier. Nous allons tous nous élancer du SAS VIP, avec tous nos petits objectifs. Le temps est idéal, mais nous allons avoir un adversaire un peu plus coriace qu’au mois de mai : le vent. Quelques photos, quelques discussions, et voilà que le départ approche. Nous aurons 2 kilomètres neutralisés avant le départ réel. Le peloton est nerveux, ça frotte déjà. Comme je l’avais annoncé, je fausse compagnie au peloton dès le coup de sifflet (vidéo). Très vite je prend quelques centaines de mètres d’avance. Je vois 2 autres coureurs qui essayent de partir aussi. Le peloton quant à lui ne bouge pas, et reste sur toute la largeur de la route. Au bout de 4-5 kilomètres, le dossard 130 me rejoins et prend un gros relais, je ne peux pas le suivre. Je me relèverais et me laisserais doucement rejoindre par les autres après 2-3 kilomètres. C’est alors que tout va basculer. 

En effet, des bruits de freins aux alentours du kilomètre 12, ça sent pas bon dans ce faux plat descendant rapide. Je regarde à droite de la route vers mon binôme Steph Broste, et je vois sa roue avant sur la roue arrière du cycliste devant lui. Au même moment, ça me bouscule à droite de ma roue arrière, je fais contrepoids, je sens le cycliste tomber. Même chose à gauche, nouvelle chute. Je regarde Stéphane, il est en train de repartir, je décide donc de continuer pour éviter que ça s’empile sur moi sachant que ça a chuté dans ma roue au milieu de la route.

Virage à droite et bosse en visuel. une bosse. Je me dis qu’il va me rattraper ici. Je lève un peu le pied, et je ne le vois pas. Quelques membres du club me dépassent et m’informe que Steph a chuté. Bon du coup ça je le sais, mais où est-il ? Natacha Blondin me dépasse et me dis de rester dans sa roue car elle y va tranquille. Je lui dis que non, car elle grimpe mieux que moi. Je devais m’engager sur le 135 km mais je ferais finalement le 78 km, comme Natacha du coup. Elle me dit de faire attention dans le Col de la Peyronière (640 m), de ne pas me cramer dedans car il est traître. Ce sera dans ce col que Boulet #1 me rattrapera. Il m’informera qu’en repartant (moment où je l’ai vu donc) il s’est fait faucher par derrière par des cyclistes et qu’il a rechuté. Voilà pourquoi il a tardé à me rattraper. Je lui dis que je veux faire le 78 km mais il me dit non, on ira tranquille sur le 135.

PARCOURS2018

sportograf-127946706_lowresLe premier ravito arrive, il a mal et m’avoue lui aussi vouloir faire le 78 km. Tony Dias nous rejoint à ce moment, il partira lui aussi sur le 78 tout comme d’autres du club. On se dirige tranquillement vers Sault. C’est à ce moment-là que j’ai une baisse de moral et le vent n’arrangera rien. Je vois Stéphane et Tony prendre plusieurs centaines de mètres d’avance. J’accuse le coup mais je sas qu’il faut que je gère pour retrouver un second souffle. La montée du Ventoux par Sault n’est pas compliqué si ce n’est les premiers kilomètres et après le Chalet Reynard (comme pour tout le monde). Après 3 km de galère, j’arrive à augmenter ma cadence de pédalage, je rattrape les coureurs. Sur la portion plus propice à mon gabarit j’arrive à faire la jonction avec Stéphane. On s’arrête en chemin au point d’eau et au ravito au Chalet.

Les 6 derniers kilomètres auront pour moi été les kilomètres où je me suis senti le mieux avec le départ de la course. Pourquoi, je n’en sais rien mais c’est pas plus mal comme ça. Étrangement nous n’avons pas eu beaucoup de vent au sommet par rapport à la vallée. Quelques photos et nous voilà au sommet du Mont-Ventoux (1909 m). Médaille de finisher autour du coup et direction Vaison-la-Romaine par Malaucène pour le retour (là par contre le vent de face était costaud !). J’étais en forme à ce moment-là, je me sens un peu frustré du coup, car j’aurais mis seulement 41 minutes pour rejoindre Vaison depuis le sommet (31 km) avec le vent de face. Ce n’était pas notre journée pour beaucoup, mais on s’est quand même bien marré. La première photo résume ce qu’on vit à chaque fois qu’on se réunit au MVICC.

Au niveau du classement, je fais 228/783 au scratch et 77/178 dans la catégorie < 39 ans. J’ai de nouveau évité une chute en course, ce n’est pas mon coup d’essai et ça par contre c’est rassurant. Au niveau de l’organisation : TOUT À ÉTÉ PARFAIT ! Je vous invite à venir découvrir cette cyclosportive pas comme les autres dès l’année prochaine.

Classement complet de la Santini GF Mont-Ventoux 2018 (78 km)

Relive ‘Santini GF Mont-Ventoux (Mediofondo)’

GALERIE PHOTOS

sportograf Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018 Santini GF Mont-Ventoux 2018

Démarrez une conversation